Belle de nuit, une Fulvia Zagato vue dans la Rue

Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Citroën Ami, la superdeuche qui a su se réinventer

Alors que l'électrique Citroën Ami est en précommande, c'est le moment de reparler des premières autos du genre. Fruit d'une éternelle volonté...

Ça faisait trèèèès longtemps qu’on ne vous avais pas emmené dans la rue à la rencontre de belles autos croisées par nos lecteurs. La Fulvia Zagato qu’on vous présente aujourd’hui valait bien une balade nocturne !

La Fulvia Zagato, c’est tout un programme ! Pas besoin d’évoquer la berline sortie en 1963, passons directement en 1965 quand l’italien présente le coupé Fulvia. C’est une auto qui a des qualités mais qu’on aimerait rendre plus sportive. À l’époque c’est Zagato qui est le spécialiste des dérivés sportifs et il présente donc en fin d’année 65 la Fulvia Zagato. Pour améliorer les performances Ercole Spada a dessiné une robe plus aérodynamique. Et surtout on fait passer le poids de 950 à 915 kg en réalisant la carrosserie en alu. Le moteur reste le 1.2L de 80 chevaux.

Le 1.3L arrivera en 1967 et fera passer la puissance à 87 chevaux. Un peu plus tard, alors qu’on a vendu 710 voitures, afin de baisser les coûts, une grosse partie de l’aluminium est remplacé par de l’acier. Seuls les ouvrants restent en « alliage léger ».

En 1970, fini l’alu, et bonjour le tout acier. C’est la Fulvia Zagato Série 2 et l’apparition d’une banquette arrière. En 1971 enfin la Fulvia Zagato recevra le nouveau moteur 1.6. Il en sera produit 800 mais l’auto disparaît du catalogue Lancia au milieu de l’année 1972.
Un peu plus de 7000 de ces autos ont été produites, loin des 140.454 coupés « normaux »…

Pour se refaire l’histoire de toutes les Fulvia, c’est par ici, et pour l’essai d’une 1.3S, c’est par là.

- Advertisement -

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...