Une belle vente à suivre ce week-end dans le Périgord

Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Alors qu’on a encore la tête aux belles et chères de Retromobile, qu’on vous propose de retrouver ici, déjà une autre vente s’annonce ! C’est dès ce week-end dans le Périgord avec un catalogue varié qui en propose pour tous les goûts.

La vente aura lieu ce dimanche 19 Février à Marsac sur l’Isle. Organisée par Perigord Enchères elle proposera un catalogue plutôt complet.

On commencera avec 26 lots de plaques émaillées, des pièces, des cyclos, des moteurs fixes, des solex et des motos. Dans tous les états les collectionneurs pourront se faire plaisir !

Et férocement ces enchères périgourdines comprennent des automobiles. On a noté quelques lots intéressants. Les prix sont plutôt mesurés, à voir ce que les autos donnent de visu.
On commence avec une Peugeot 504 Coupé V6 de 1977, donnée pour un très bon état général et estimée entre 10.000 et 15.000 €.
Ensuite une auto qui ne cours pas les champs, une Renault Prairie de 1954 en bon état. Celle qu’on compare à un crossover dans notre article (lire : Renault Colorale, comme une idée de Crossover) est estimée entre 3500 et 5000 €.

Totale sortie de grange ensuite, avec une Jaguar 420 de 1967, équipée donc du XK de 4.2 Litres. Elle est complète mais demande au moins une grosse révision avant de prendre la route. Elle est estimée entre 5 et 6.000 €.
La suivante est dans un meilleur état et pourrait être la voiture la plus chère de la vente. Cette Triumph TR3 est en effet estimée entre 35.000 et 40.000 € !

Deux avant-guerre pour la suite. On commence avec une des autres vedettes de la vente, cette magnifique Talbot T110 de 1935. Avec un superbe état et un moteur 6 cylindres bon pour le service, son prix paraît faible, elle est en effet estimée entre 30.000 et 40.000 €.
L’autre est une Renault Monasix de 1930. Elle frôle l’état concours et pourrait être une bonne idée pour qui voudrait s’aventurer dans les avant-guerre françaises en évitant la Traction et les Peugeot 02. Elle est estimée entre 12.000 et 15.000 €.

Pour terminer, deux raretés. Premièrement une Mercedes 600 SEL Limousine de 1994, avec son V12 et ses 4 places de grand confort, l’auto est estimée 10.000 et 12.000 €. Enfin, une Delahaye VLRD de 1950, en bon état, et estimée entre 15.000 et 20.000 €.

L’intégraltié du catalogue est visible en cliquant ici.

- Advertisement -

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...