Bouchon de Lavaur 2019 : une magnifique 5e édition

Xavierhttp://breizhell31.canalblog.com/
Il est le toulousain de la bande. Toujours armé de son appareil, il écume la ville rose et nous fait vivre de nombreux rassemblements mensuels sur place. Il a rejoint News d'Anciennes à l'automne 2016.

À la une sur News d'Anciennes

Essai 318IS e30 : Partir en retard pour arriver… en retard

Autant on s’est pas mal baladé en e30 au fil des années, autant on ne vous en a jamais vraiment proposé un...

Le Bouchon de Lavaur 2019 fêtait sa cinquième édition. Malgré une météo qui s’annonçait incertaine, cette belle manifestation allait maintenir le cap et rester de bonne qualité.

En effet, ce n’est pas les quelques averses tombées en début d’après-midi qui allait gâcher l’événement. Une fois de plus, le Bouchon de Lavaur 2019 accueillait un grand nombre de participants. Les 2CV étaient d’ailleurs nombreuses sur cette nouvelle édition. A noter également la venue cette année d’un tracteur agricole ancien, un Lanz Bulldog.

Cette année, le départ du Bouchon fut ponctuel. Vers 11h, les participants s’élancèrent pour un tour de village, voire plusieurs pour ceux qui n’étaient rassasiés. Si une fois de plus, les populaires européennes représentaient le gros du cortège, on y trouvait également quelques belles sportives (Porsche 911) mais aussi des voitures plus récentes. Si c’est les motards à bord de Royal Enfield et autres Motobécane qui avaient lancés la meute, les autres deux-roues n’étaient pas en reste également. Les Vespa et autres mobylettes assurèrent également le spectacle.

Après le Bouchon, c’est un homme orchestre, Sébastopol, qui vint ajouter une petite touche musicale teintée de blues à cet événement. On pouvait également compter sur Scooby-Doo et son mystery machine pour mettre de l’ambiance. Le gendarme Cruchot et les quelques nonnes montées à bord d’une 2CV vinrent également apporter une touche cocasse et humoristique à la manifestation.

Malgré une météo incertaine, ce Bouchon de Lavaur 2019 fut un succès. Les participants étaient encore plus nombreux que l’an dernier. L’ambiance y était également toujours aussi bon enfant. Il est juste dommage que la pluie se soit invitée en début d’après-midi et ait fait fuir une partie des participants après le repas. Il en fallait quand même davantage pour ternir la bonne tenue de cet événement. C’est donc avec un grand plaisir que j’y retournerai l’an prochain.

- Advertisement -

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...