Classic Festival 2019, simplement superbe

Xavierhttp://breizhell31.canalblog.com/
Il est le toulousain de la bande. Toujours armé de son appareil, il écume la ville rose et nous fait vivre de nombreux rassemblements mensuels sur place. Il a rejoint News d'Anciennes à l'automne 2016.

À la une sur News d'Anciennes

Citroën Ami, la superdeuche qui a su se réinventer

Alors que l'électrique Citroën Ami est en précommande, c'est le moment de reparler des premières autos du genre. Fruit d'une éternelle volonté...

Ce week-end avait lieu sur le circuit de Nogaro le Classic Festival 2019. Les propriétaires d’anciennes et de voitures de collection pouvaient y exposer leur véhicule mais surtout les laisser s’exprimer sur la piste.

C’est bien là l’essence même du Classic Festival 2019 ! Ses séances de roulage sont souvent assez spectaculaires. Elles s’enchaînent à un rythme soutenu et elles donnent à nous voir des véhicules qu’on n’a pas l’habitude de voir rouler tous les jours. Certaines voitures mythiques sont bien de la partie. La Porsche 917 en était un bon exemple. Quel plaisir d’en voir rouler non pas une mais bien deux (répliques) sur le même circuit.

Entre les différentes séances de roulage, le public pouvait se restaurer ou flâner dans les deux zones d’exposition. Là aussi, les belles autos faisaient leur show. Les populaires, les belles américaines et les voitures plus exotiques étaient à la fête. J’ai en ce qui me concerne eu un gros coup de cœur pour la Riley RMB Saloon de 1952. L’impressionnante Ronart W152 S6 et sa mécanique Jaguar valait également le détour.

Le paddock et les stands du Classic Festival 2019 regorgeaient eux aussi de bien belles pièces. Entre les fameuses 917, les DB Monomil, les Amilcar et autres Georges Irat, le public avait de quoi vibrer. Et que dire de cette massive Jaguar MK IV qui arpentait les allées du circuit ! C’est également sur le paddock qu’on pouvait se faire dédicacer livres et posters par les parrains du festival Ari Vatanen et Jacques Laffite.

Petite nouveauté cette année, un camp militaire avait fait son apparition. Là aussi, les véhicules étaient impressionnants. Rien que le char M4 Sherman méritait à lui seul la visite.

Ce Classic Festival 2019 fut une nouvelle fois couronnée de succès. Année après année, les différents plateaux de véhicules sont toujours aussi relevés. Le public n’est donc pas prêt de se lasser. Seul petit regret, ne pas avoir pu assister aux séances de roulage des motos anciennes. Là aussi, le spectacle devait mériter le détour. Deux séances étaient prévues, l’une à l’heure du déjeuner et l’autre vers 18h30. Trop tard malheureusement pour nous.

- Advertisement -

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...