Dans les Rues de Bakou, une Lada Jigouli 2107

Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

 Cette auto c’est Hugo qui l’a dénichée dans les rues de Bakou. Il n’y a pas que les F1 qui les parcourent, il y a aussi des productions soviétiques. Si vous vous êtes un jour intéressé à la marque Lada, vous avez déjà vu ce modèle d’auto. Celle-ci est une Lada Jigouli 2107.

La Lada Jigouli, c’est la première auto de la marque. C’est en 1969 que Lada est créée avec ce modèle. La Lada Jigouli est en fait une copie de la Fiat 124, mais elle est adaptée aux routes locales. Le châssis et le moteur sont ainsi modifiées sur le premier modèle la 2101. Le nom de Jigouli vient d’un massif montagneux tout proche de Togliatti, l’usine tentaculaire qui produira l’auto. En plus cette usine est placée sur la Volga le Jigouli est aussi le nom du petit bateau à voile qui vogue traditionnellement sur le fleuve. Le même qui se retrouve sur le blason de la marque Lada.

La 2101 sera produite jusqu’en 1988. Elle est secondée à partir de 1971 par la 2102 qui est la version break de la Fiat 124 ou de la 2101. En 1974 apparaît la 2103, qui s’inspire plus de 124 Special. Deux phares viennent se greffer de chaque côté de la calandre. Plus luxueuse, elle peut recevoir un moteur 1500, ce qui lui donne son nom sur les marchés d’exportation.

Et puis en 1979 sort 2105. Les phares carrés la distinguent, elle peut recevoir toute une gamme de moteurs allant du 1200 au 1500. Et en 1982 les usines sortent les premières Lada Jigouli 2107. C’est la version haut de gamme de la 2105, avec une calandre carrée et plus grosse. Pour coller avec cette version luxe, les sièges sont changés et intègrent des appuie-tête. Le tableau de bord quand à lui est réagencé.

La Lada Jigouli 2107 est parfois appelée la Mercedes Russe à cause de la forme de cette calandre. Derrière on retrouve un 1500 ou un 1600. Leur principal défaut est leur voracité. Combinée à la faible contenance du réservoir, l’auto a une autonomie plutôt réduite.
La 2107 recevra également le 1300 à partir de 1985. Elle sera présente à l’export jusqu’en 1994. Mais ce n’est que bien plus tard que cette version luxe disparaîtra de Russie. En 2002 sa carrière n’est pas terminée et elle commence une nouvelle production en Egypte ! La Lada Jigouli 2107 restera sur les chaînes de Togliatti jusqu’en 2011 avant de disparaître l’année suivante. 3 millions d’exemplaires de cette version luxe auront donc vu le jour, dont cette 2107 Azeri.


 

- Advertisement -

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...