Découverte étonnante, une Lancia France Belna dans la Rue !

Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Citroën Ami, la superdeuche qui a su se réinventer

Alors que l'électrique Citroën Ami est en précommande, c'est le moment de reparler des premières autos du genre. Fruit d'une éternelle volonté...

Pierre-Maxence avait déjà déniché de belles autos sur le circuit de Reims Gueux. Toujours à Reims, c’est une Lancia un peu spéciale qu’il a découvert. Ce n’est pas une Lancia Augusta, mais une Lancia France Belna !

A la base, on est d’accord, il s’agit d’une Lancia Augusta. Une voiture née en 1933. Comme souvent, le constructeur italien a été innovant. La voiture est propulsée par un moteur V4 de 1,2L.
La Lancia Augusta se démarque surtout par une caractéristique intéressante, c’est la première voiture de grande série au monde à avoir été construite avec une carrosserie autoporteuse !

Là où le modèle photographié à Reims est particulier, c’est qu’il n’a pas été fabriqué en Italie. C’est une Lancia France Belna à laquelle nous avons affaire. A cette époque, on crée des sociétés en France pour assembler les autos, plutôt que de les importer toutes fabriquées. Simca est une de ces sociétés, Lancia France en est une autre.

Créée en 1931, Lancia France a une petite usine de 2ha, employant 500 employés à Bonneuil sur Marne en région parisienne. Un an après l’apparition de la Lancia Augusta, sa version française est lancée en production. C’est la Lancia France Belna.
Les composants sont majoritairement français, mais sont des clones des composants italiens. Les employés de Bonneuil sont d’ailleurs allés se former en Italie.

Les pare-chocs, les jantes, la calandre (emboutie par Chausson), les phares Cibié, les instruments Jaeger et les fermetures du coffres sont néanmoins spécifiques aux modèles français.

Au total, 17.217 Augusta seront produites auxquelles ont ajoutera 3.000 Belna. C’est donc une chance d’en avoir croisé une, qui plus est dans la rue !

- Advertisement -

Sur le même thème

2 COMMENTS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...