Grand ciel bleu sur le Rasso et Bourse de Pontchateau 2018

Marc
Jeune retraité, Marc, un ancien parmi les anciennes, ça ne dépareille pas trop, d'autant que sa deuxième matière grise, métallisée celle-ci, lui accorde de bonnes virées nostalgiques, une Renault R8 ragaillardie. Il est sous le régime News d'Anciennes depuis depuis début 2016.

À la une sur News d'Anciennes

Citroën Ami, la superdeuche qui a su se réinventer

Alors que l'électrique Citroën Ami est en précommande, c'est le moment de reparler des premières autos du genre. Fruit d'une éternelle volonté...

Voilà quelques années que je ne m’étais pas rendu au Rassemblement / Bourse de Pontchateau. La thématique appropriée à la météo du jour « Camping Vintage », fut de très bon augure pour faire sortir en nombre les belles mécaniques et les visiteurs passionnés. Une bien belle fête pour cette douzième édition.

 

 

La Bourse de Pontchateau 2018 montrait clairement que le tout prend de l’ampleur, à voir les enseignes de référence présentes. Ce qui confirme la bonne notoriété du rendez-vous.

J’ai eu l’heureuse surprise de retrouver entre autres exposants, nos partenaires Choletais Décobolides.

Le club est plutôt fourni en véhicules, et des projets exposés sont tout juste en train de prendre forme.

Motos, cycles et autos offrent un panel hyper varié. Les visiteurs ont le loisir de profiter des balades organisées en cortège. Un tour de ville, à bord d’un véhicule au choix. Une initiative, qui mérite d’être soulignée.

Les américaines me font toujours fondre, quand je vois ces finitions et ces rendus de présentations. On retrouve toujours des modèles nouveaux par ici.

Quelques découvertes se distinguent lors de la Bourse de Pontchateau 2018. Lotus Esprit, Ferrari 348, Austin Healey, Chevrolet Monte Carlo, Daf 66 Marathon 1300, Pick’up Chevrolet 3600 et que dire de ce laborieux C4 à la rouille fleurissante…. Varié et superbe !

 

Les ancêtres se retrouvent de plus en plus nombreuses dans la région, à la joie d’un public toujours aussi curieux. On en croisait certains à la Bourse de Pontchateau 2018. Soulignons le, c’est de plus en plus rare !

Deux exemplaires méconnus ici présents, Sigma et Grégoire. Quelques entre deux guerres, également.

Mais la Bourse de Pontchateau 2018 n’était pas réservée qu’aux autos. Les deux roues avaient aussi fait le déplacement, profitant du fameux ciel bleu.

Le plateau proposait également de retrouver quelques Youngtimers particulièrement intéressantes.

Des coupés, des populaires, du pêle-mèle comme j’aime bien, histoire d’agrémenter la visite et de prendre de belles photos.

Un rendez-vous bien agréable, avec beaucoup de découvertes où j’ai même eu le loisir de retrouver plusieurs propriétaires de renault R8, avec lesquels j’ai pu échanger des informations intéressantes. Ne vous inquiétez pas, j’en connais une qui va pouvoir bientôt se montrer en public. On en reparler bientôt par ici.

En tout cas cette Bourse de Pontchateau 2018 était une superbe sortie de week-end, avec le soleil qui se reflétait sur les chromes et les belles machines.

 

- Advertisement -

Sur le même thème

4 COMMENTS

    • Bonjour JaBa, c’est vrai que quelquefois il m’arrive de rechercher l’endroit du reportage par rapport à certains compte-rendus de mes collègues.Perso, j’essaie de mentionner le lieu, comme ici, à Pontchateau, d’autant que cette ville doit être la seule dans l’hexagone à porter ce nom. Mais bon, on peut y penser pour les prochaines lignes à écrire. Bonne journée, Marc – région ouest –

  1. Merci pour ce très bel article agrémenté de superbe photos, dont certaines voitures que je n’ai pas eu le temps d’admirer, trop occupé avec mon micro, pour motiver le public à embarquer à bord de nos anciennes.
    Grace à ces balades l’association  » Embarquons avec DYDY » a récolté 540 euros donnés par 196 passagers du public, somme que nous allons arrondir à 700 euros par un don supplémentaire de l’association.
    Merci encore pour ce bel article et à bientôt j’espère.
    Cordialement Rémi Bareille, président des « Anciennes Roues Pontchâtelaines ».

    • Rémi bonjour, bien content de pouvoir partager cette passion commune. A chacun de s’exprimer, et si nous n’avions pas à faire à des organisateurs remplis de tant d’idées, pour faire sortir nos anciennes au grand public, nous ne serions pas si passionnés à faire vivre nos reportages. Continuez comme çà, nous sommes preneur. Marc – région ouest-

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...