Le Grand Prix de Limoges 2016, Plus Grand, Plus Beau

Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

De passage à Limoges ce week-end, je me rend vite compte que le Grand de Limoges 2016 a lieu tout le week-end dans la capitale du Limousin. Et bien on va aller découvrir tout ça.

C’est Alex, le collègue de l’Automobile Ancienne qui m’emmène. Ou plutôt qui me passe le volant de sa petite Seat pour y aller. J’y reviendrais plus tard, plus en détail. Direction ESTER Technopole au nord de l’aglo où se déroule le Grand Prix de Limoges 2016, la deuxième édition.

Sur place, on a sans problème l’accès au parking réservé aux visiteurs venus en ancienne. On se gare entre une Fiat 126 et une Porsche 911. Le parking n’est pas très grand mais il se remplit peu à peu. Peugeot 205 GTI et Rallye, Austin Healey 3000 côtoient quelques récentes, de prestige, du type PGO Hemera et Lamborghini Murcielago.

Une fois le parking passé en revue, on a un peu de temps avant le départ du premier plateau. Il est vrai qu’il a du retard. On va donc aller voir le village. De l’avis d’Alex, il est trois fois plus grand que l’an dernier. Quelques concessionnaires sont présents, avec des récentes, mais ça fait partie du jeu. On retrouve des artistes, comme Claude Hercent dont on a déjà parlé dans cet article.
Mais la nouveauté, c’est la bourse qui s’est mise en place. Les stands ne sont pas nombreux mais ils sont là. On trouvera quelques pièces en chinant bien, et, évidemment, quelques miniatures.

Etape suivante, le paddock du Grand Prix de Limoges 2016. C’est varié, c’est coloré et il y en a pour tous les goûts. De la Simca 1000 Coupé à une récente Clio RS, on trouve de tout. Au milieu, quelques protos échappés des courses V de V ou des courses de côte. Toutes les voitures ne sont pas arrivées. Certaines ne tournant que l’après-midi ne sont pas arrivées, d’autres ne tourneront que le dimanche.

A peine le temps de faire le tour que ça y est, le Grand Prix de Limoges 2016 est lancé. Les premières autos sont des autos de course. Des MEP, des monoplaces et les protos plus récents, une barquette à mécanique Panhard et une… Morgan. Ok. Le circuit est donc tracé dans les rues de la technopole. Quelques chicanes viennent casser la vitesse, de toute façon un Pace Car est en tête et on est pas en course, mais en roulage.
Les plaques d’égouts et nids de poule feront quelques dégâts, dommage, en même temps, c’est le risque avec des circuits sur route…

Je ne vais rester que pour le second plateau. Le reste se déroulera devant le regard d’un nombre très honorable de visiteurs. Le Grand Prix de Limoges 2016 comptait 260 voitures engagées et on ne sait pas combien de visiteurs se sont déplacés mais en tout cas, c’étaient des passionnés.

Gageons que l’édition 2017 sera encore plus belle, que les plateaux s’étofferont. En même temps les saisons sont terminées, c’est une belle occasion de sortir sa belle une dernière fois.

Une grande galerie sera bientôt en ligne.

Merci encore à Alex.

- Advertisement -

Sur le même thème

4 COMMENTS

  1. Bonsoir.

    Les propriétaires ont eu le droite de prendre la piste comme les concurrents ? Comme les séances de baptême ?

    Cordialement,

    Sean

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...