Haute Saintonge Classic 2019 : sous les gouttes… et les hourra !

Thibauthttps://public.joomeo.com/users/Thibaut_BATS/albums
Copilote, président de l'AutoMoto Classic de l'Ouest, Directeur de Course FFSA... et rédacteur/photographe pour News d'Anciennes (depuis 2017) lorsque les évènements s'y prêtent. C'est au volant d'un Mazda MX-5 ND (pas une vieille, désolé) que j'arpente les routes de France... c'est fort de ces différentes casquettes que je tâcherai de vous faire vivre par procuration autant d'évènements que possible : pas toujours de manière professionnelle, mais avec une constante sincérité...Viendriez-vous avec moi découvrir ce que la passion de l'auto ancienne a de plus diversifié ?

À la une sur News d'Anciennes

Le rendez-vous est désormais traditionnel et bien ancré : la fin novembre est marquée par l’envahissement des Antilles par la troupe du Râleurs Racing Team. Ce ne sont pas moins d’une quarantaine autos de tous âges qui sillonnent de 9h à 21h les routes charentaises sous la houlette de Patrice Gacon (auteur des photos non signées de ce papier) pour le Haute Saintonge Classic 2019. Retour sur un samedi pluvieux… donc heureux !

Un matin… qui donne le ton !

Si l’on a l’habitude de dire que rien n’est jamais joué d’avance, il semble que les avants-postes aient été fixées assez tôt sur le Haute Saintonge Classic 2019. En effet, la Matra de l’équipage Guyot-Phelippeau rentre en tête lors de la pause du midi… avec une absence totale de CP manqué ! Performance remarquable et remarquée sur ce rallye où les pièges, calembours et autres « gaconades » sont légion. Restent en embuscade 2 équipages qui n’auront de cesse de talonner les leaders : Dupan-Devos sur leur MG B et Hantier-Bazillet sur leur Fiat X1/9… un unique CP manqué alourdira pour le moment leur besace.

Haute Saintonge Classic 2019, après-midi humide… mais sans surprise

La 2ème étape sera la plus longue de la journée : après 85km à jouer au chat et à la souris avec le soleil et les CP, on aurait pu s’attendre à ce que les cartes soient rebattues. C’était sans compter l’efficacité des leaders et la ténacité de leurs poursuivants. Alors que la Matra jouera donc la carte de l’humilité en ne s’embarassant pas de CP à accrocher à son revers de veste, la MG comme la Fiat se saisiront d’un CP chacune, maintenant ainsi la pression, mais aussi l’écart au premier…

Fin de journée entre pluie et obscurité… mais sous les bravos !

Alors que sonne la fin du Haute Saintonge Classic 2019 avec une troisième étape sous des trombes d’eau et un soleil couché très tôt, ce sont tout autant les CP qui tombent sur les équipages que les gouttes… Ainsi, la 309 GTi du couple Gauthier qui, au gré des étapes, sortait ses griffes et cavalaient vers la 2ème place écopera de 80 points de pénalités, sonnant la fin de la chevauchée fantastique : ils finiront tout de même à une superbe 5ème place. A l’inverse, le leader restera leader et ses poursuivants resteront tenus à distance… c’est donc sans surprise que la Matra prend la première place, laissant la deuxième à la MG B à l’accent flamand et la troisième à la Fiat X1/9 qui accrochaient l’an dernier la plus haute marche. Rendez-vous était pris pour tous les équipages au Domaine de Seudre : car qu’est ce qu’un rallye sans un repas de clôture valant le détour ?

Restera de ce rallye un souvenir humide mais surtout celui d’une salle qui applaudira à tout rompre la (toute petite) équipe à l’origine de tous leurs détours et autres réjouissances d’un jour. En 4 mots comme en 100, « à l’année prochaine » !

- Advertisement -

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...