Nos Anciennes Abandonnées : Traction et Primaquatre… forestières !

À la une sur News d'Anciennes

Citroën Ami, la superdeuche qui a su se réinventer

Alors que l'électrique Citroën Ami est en précommande, c'est le moment de reparler des premières autos du genre. Fruit d'une éternelle volonté...

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d’or ou d’œuvres d’art… quoi que. Il sillonne les routes d’occitanie à la recherche d’anciennes… qui attendent patiemment de reprendre la route. Ou du moins qui en rêvent ! Pour retrouver les épisodes précédents de Nos Anciennes Abandonnées, cliquez ici.

Quand on part faire une balade dans les bois, il faut toujours prendre son appareil photo. On pourrait croiser quelques animaux sauvages, de superbes paysages… mais aussi des anciennes abandonnées.

C’est comme ça que je suis tombé sur la Primaquatre. Honnêtement vu la nature environnante et la distance la séparant du premier chemin, je ne sais pas comment cette auto est arrivée là. En tout cas, c’était il y a bien longtemps !

Comme l’indique la plaque à l’arrière de l’auto, c’est une Primaquatre Sport. Un modèle sorti en 1939 avec le code BDS-2. Sa ligne est celle des Primaquatre d’après 1936, plus moderne. Quand la Primaquatre première génération était basée sur une Monasix, la seconde génération repose sur une base de Celtaquatre. La Sport se reconnaît également avec sa calandre à barrettes horizontales, uniquement visibles sur ce modèle particulier. Le moteur développait 56 chevaux sur cette auto à la carrière forcément très très courte.

Cette auto là possède donc quelques particularités qui pourraient pousser certains à la sauver. Mais la première étape… c’est de la retrouver !

Plus loin ce n’est pas une horde de sanglier que je découvre… mais bien une autre ancienne. C’est une vénérable Traction est gît là, également loin de toute route carrossable. Là on peut cependant déceler les traces d’un accident. Le côté conducteur a été enfoncé sur toute la longueur. Est-ce que l’auto s’est couchée ? En tout cas il serait étonnant qu’elle l’ait fait à cet endroit !

- Advertisement -

Sur le même thème

1 COMMENT

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...