Panique à Pignerolles pour le premier rasso de l'année 2020

Henri Auriacombe
Henri Auriacombe a rejoint l'équipe de News d'Anciennes à l'été 2019. Belle occupation de retraite pour un photographe de presse dont la carrière a commencé en 1966 !

À la une sur News d'Anciennes

Ce n’est pas la première fois qu’on vous emmène au château de Pignerolles. Les dernières éditions de ce rassemblement mensuel situé à deux pas d’Angers avaient connu des succès mesurés. Et le mois de Janvier n’est pas forcément porteur. Les organisateurs se rappellent qu’en 2000 seules 5 autos étaient présentes et l’an dernier elles étaient 11. Pourtant pour ce rassemblement de Janvier 2020 c’est un vent de panique qui s’est propagé devant l’affluence !

Cette année ce sont 261 autos et 28 Solex qui ont fait le déplacement ! Sacré changement ! Le problème c’est que devant une telle affluence, certains ont du faire demi-tour faute de place. Dommage, mais ça aura fait une sortie pour leurs anciennes.

Commençons le tour de ces autos par quelques unes qui ne s’y étaient jamais montré. C’est le cas de plusieurs françaises, Peugeot 104, Renault 4 et 12, Citroën Mehari, Simca Aronde mais aussi d’une Mini.

Les populaires étaient à la fête de ce premier rassemblement mensuel de l’année du château de Pignerolles. Parmi elles beaucoup de françaises bien connues, Renault, Peugeot, Simca, Citroën et Panhard étaient venues. On notera d’ailleurs une Simca Aronde particulière à la carrosserie pas vraiment « état concours ».

Pour ceux qui préfèrent les sportives, on trouvait de tout ce dimanche. Les gros cubes américains, les allemandes vitaminées, les françaises et leurs petits moteurs, les roadsters anglais, il y avait un large choix.

Evidemment avec autant d’autos présentes on ne peut pas tout vous montrer. En attendant on espère que le succès sera au rendez-vous toute l’année 2020 et que les anciennes seront toujours autant à montrer leur nez !

- Advertisement -

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...