La Renault 4 Sixties, attention les yeux !

Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Essai 318IS e30 : Partir en retard pour arriver… en retard

Autant on s’est pas mal baladé en e30 au fil des années, autant on ne vous en a jamais vraiment proposé un...

Voila le slogan de la nouvelle petite chérie de la régie Renault, série limitée de la célébrissime Renault 4 Sixties. Une auto sympathique destinée aux jeunes dont on vous raconte l’histoire.

La Renault 4 Sixties, opération séduction

Avec ses couleurs primaires, vives ( Rouge 719, Bleu azur 421, Jaune Tournesol 308 ), cette voiture avait pour but de séduire les jeunes conducteurs, ce qu’il se passa… En revanche, son prix un peu élevé (41.000 francs soit 5300 € environ) a fait que les jeunes couples et moins jeunes ce sont aussi intéressés à cette auto.

La Renault 4 « Sixties » vit donc le jour pour la première fois le 20 mars 1985. Cette petite auto était sur base de Renault 4 « GTL », qui possède le plus gros moteur ( le 1108 cm³), mais aussi la voiture la plus équipée de la gamme Renault 4. Elle fut produite a 2200 exemplaires, soit 733 exemplaires par coloris, ce qui en fait aujourd’hui une voiture de collection (donc il faut éviter de faire le 4L trophy avec…).

Cette Renault 4 Sixties n’avait pas que des couleurs « qui envoient »… Elle avait aussi une sellerie bien spécifique avec panneaux de portes assortis.

Un liseré ainsi que des autocollants ornaient la carrosserie en guise de finitions (différents pour chaque couleurs !)

Un des traits les plus reconnaissables de la Renault 4 Sixties, c’est le double toit ouvrant en verre fumé entrebâillant et entièrement démontable en un tour de main, ce qui fait d’elle une petite décapotable !

Quelques goodies étaient vendus à l’époque dans les concessions Renault pour faire la pub pour la petite dernière de la série Renault 4. On retrouvait ainsi une boîte d’allumettes, un autocollant ou encore une brochure.

Gwenaël, passionné de la Renault 4 Sixties

Certains collectionneurs, ne jurent que par elle. C’est le cas de Gwenaël, passionné de la première heure par les Renault 4 et surtout des R4 « Sixties » !

Ce dernier a réussi a réunir deux Sixties jaune. La première (celle de droite) a été restaurée en 2010 partiellement, c’est d’ailleurs elle qui nous a servi pour vous présenter cet article et la seconde est strictement en état d’origine et n’a subit aucune restauration ! La seconde Sixties a d’ailleurs 240 000 kilomètres et le moteur est toujours en excellente forme !

Nous le remercions d’ailleurs de nous avoir accordé de prendre ces deux belles Sixties en photo et de nous en avoir communiqué certaines.

La passion pour ce modèle est telle que les amoureux de ce modèles ont créé un recensement visible en cliquant ici, et une base de donnée sur ce modèle visible par là.

eliot
- Advertisement -

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...