Retromobile 2018, les pièces toujours présentes au milieu des vêtements et des miniatures

Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

On vous le montrait hier, les vendeurs d’automobiles étaient nombreux à Retromobile 2018, mais il n’y avait pas que cela sur le salon parisien, petit tour d’horizon des exposants, non pas boursiers, mais qui vendent autre chose que du rêve sur quatre roues.

Il ne faut pas oublier que Retromobile est une formidable vitrine. On retrouvait par exemple sur place des organisateurs de rallye, les amis Alexandre ou Marion étaient de la partie, on découvrait certaines têtes et certains lancements sympa, de Motul à Carjager.

Mais ici on va se concentrer sur les vendeurs de pièces. Cette espèce que certains croient perdus pour le salon parisien étaient bien présents à Retromobile 2018. Alors évidemment leur nombre n’est pas aussi élevé qu’au salon de Reims ou même qu’à Epoqu’Auto. Mais les grands professionnels qui ont l’habitude de silloner les salons sont présents, de Classic Auto Elec à Renel. A leurs côtés on trouve aussi les pros habituellement rencontrés sur ces salons, Scuderia 116 et ses pièces d’Alfa, Tourraine Raidateur, spécialisé dans la réfection de ces organes vitaux ou encore Classic Pare Choc, des rectifieurs, chromeurs, etc.


Et donc tout autour, beaucoup de vendeurs de choses qui ne serviront pas à restaurer votre auto… mais qui font terriblement envie. Les miniatures pour compléter la collection, de la documentation d’époque, ou pas, des objets de décoration allant des plaques aux insignes, des tirages de photos d’époque… Pour finir de nombreux vendeurs d’habillement et d’accessoires plus destinés au collectionneur qu’aux autos. On notera en particulier deux stands, pour leur accueil sympathique autant que leurs produits, Vroom Vroom et la Galerie Stradale.

Vous l’aurez compris, il était plus simple de faire plaisir au propriétaire de l’auto qu’à cette dernière. Mais vous ne pouvez pas dire qu’il n’y a plus de pièces à Retromobile. Il y en a moins, c’est vrai, mais il y en a. Et comme on a pu voir l’arrivée d’un espace pour les autos à moins de 25.000 €, avec quelques perles à retrouver, pourquoi pas voir ouvrir prochainement un véritable espace bourse ?

- Advertisement -

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...