Sous le soleil de la Côte, une magnifique Alfa Romeo Giulietta Spider

Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Décidément, Clément est notre Car Spotter attitré. Même en vacances, il a choisi un nid d’anciennes. Après la 4CV Jolly, voici une Alfa Romeo Giulietta Spider qu’il a trouvé au bord de la route.

L’Alfa Romeo Giulietta Spider, c’est la découvrable de la gamme. Après la 1900, la Giulietta modernise la gamme turinoise en 1954. C’est en version berlinette, la Sprint, qu’elle est présentée à Turin en 1954. Mue par un 1300 de 80ch, la voiture de 880 kg est moderne avec une monocoque en acier et un hayon qui s’ouvre sur le côté, comme sur une Jaguar Type E.

L’Alfa Romeo Giulietta Spider est présentée en 1955. Elle est dotée du même moteur. Les versions coupé seront revues par les plus grands carrossiers, à l’image des Giulietta SS et SZ, la Giulia gardera pourtant sa ligne intemporelle à travers les ans. L’Alfa Romeo Giulietta Spider Veloce la dotera d’une mécanique un peu plus pêchue.

En 1959, première grosse révision. Elle devient série 2, sa ligne reçoit quelques retouches et son empattement est légèrement rallongé.

Le gros changement intervient pour le millésime 1962. Elle est alors rebaptisée Giulia Spider, du nom de la berline sortie récemment. Pourtant la ligne évolue très peu. La mécanique 1300 est poussée dehors par le nouveau 1600 qui lui fait gagner une douzaine de chevaux. En plus elle y gagne un 5e rapport.

Elle sera produite jusqu’en 1965, à 17.096 exemplaires. Elle laisse sa place en 1966 à l’autre Alfa Romeo Giulia Spider, le Duetto, dont on a essayé un exemplaire, dans cet article.


- Advertisement -

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...