Spa Classic 2018 vu par Gaultier

Gaultierhttps://www.flickr.com/photos/gaultiervilour/
Petrolhead depuis son plus jeune âge. Passionné aussi bien de voitures anciennes que de modernes. Photographe à temps partiel sur NA depuis 2015. A ses heures perdues, il fait aussi des photos et roule en BMW E12.

À la une sur News d'Anciennes

Le week-end dernier se déroulait le désormais traditionnel Spa Classic 2018 organisé par Peter Auto. En tant que belge c’est devenu au fil des ans l’uns des événements les plus populaires a Spa Francorchamps.

Cette année, la pluie n’a été que de la partie que de manière brève pour la course de la 2.0L Cup. Une course rassemblant une horde de 911 SWB aussi appellé pré-1965. Étant un grand fan de la marque de Stuttgart j’ai été servi tant la diversité des plateaux m’ont permis de voir des Porsche de toutes les époques de la 356 Carrera Abarth à la 996 RSR. Il y avait même une 917 CAN-AM que nous ne n’avons que très brièvement à cause d’une escapade dans l’herbe à la sortie du raidillon.


Cependant, la voiture la plus impressionnante du week-end est sans aucun doute la Bentley Speed 8 ayant couru aux 24h du Mans au début des années 2000. Le bruit résonne encore dans mes oreilles puis quel look classe. Elle roulait dans la catégorie de démonstration Global Endurance Legends qui sera également présent à Le Mans Classic début juillet, pour une exhibition.

Le plateau de Spa Classic 2018 m’ayant le plus étonné par sa qualité et sa quantité de voitures exceptionnelles est sans aucun doute celui des Groupe C, aucune ne manquait à l’appel mis à part la Sauber et la Mazda. Il n’y avait jamais eu autant de Jaguar, Porsche, Spice au départ, on aurait cru revenir 30 ans en arrière, c’était un grand moment.

Cependant, mon coup de cœur du week-end est la plateau des Touring car avec plus de 10 BMW CSL qui se bagarrent à tous les niveaux mais aussi des Capri. De plus, une course de nuit donne une ambiance tout autre aux courses.

Cet événement n’est donc qu’une mise en bouche avant Le Mans Classic 2018 qui sera pour moi une grande première cette année ! Et pour les résultats des courses, je vous invite à lire l’article de Jacques en cliquant ici.


 

- Advertisement -

Sur le même thème

2 COMMENTS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...