Tour de Belgique 2016 : 800 km à travers la Wallonie

Gaultierhttps://www.flickr.com/photos/gaultiervilour/
Petrolhead depuis son plus jeune âge. Passionné aussi bien de voitures anciennes que de modernes. Photographe à temps partiel sur NA depuis 2015. A ses heures perdues, il fait aussi des photos et roule en BMW E12.

À la une sur News d'Anciennes

Citroën Ami, la superdeuche qui a su se réinventer

Alors que l'électrique Citroën Ami est en précommande, c'est le moment de reparler des premières autos du genre. Fruit d'une éternelle volonté...

Le week-end dernier avait lieu le dernier événement de l’année pour les voitures anciennes en Belgique : LE Tour de Belgique. J’étais au bord des routes et chemins ardennais pour voir les belles passer.

Cette épreuve est un revival de l’épreuve éponyme qui avait lieu dans les années 60-70. Ce rallye de régularité va parcourir la Wallonie depuis Nivelles jusqu’à Malmédy du vendredi matin au dimanche soir en passant par les plus célèbres courses de côtes (Gendron, Houyet) mais aussi les circuits de Spa et Mettet.

Le Tour de Belgique est divisé en plusieurs catégories :

  • Marathon : Voitures d’avant 1982 avec arceau + Navigation à la carte + Etape de nuit le vendredi soir
  • Touring : Voitures d’avant 1982 sans arceau + Navigation en fléché metré exclusivement
  • Balade : Parcours de type balade uniquement le dimanche
  • New Energy : Voiture moderne de type hybride

Les 3 étapes sont segmentées de la manière suivante :

  • 1er étape (Vendredi)  : Etape de nocturne de Navigation uniquement pour la catégorie Marathon.
  • 2ième étape (Samedi) : Régularité sur routes fermées, circuits et courses pour l’ensemble des catégories
  • 3ième étape (Dimanche) : Régularité sur routes ouvertes, passage sur Spa-Francorchamps pour l’ensemble des catégories

Il est très agréable de voir enfin des youngtimers évoluer dans des épreuves de ce genre. C’est pour ça que l’on retrouve notamment quelques Porsche 928 mais aussi une Lancia Delta. Il y a également de réelles ancêtres comme la Porsche 356 Pré-A avec toit ouvrant, un des 17 exemplaires existants !

Le Tour de Belgique a une nouvelle fois été très disputé par les ténors belges et étrangers de la régularité. La pluie, la boue et les feuilles qui se sont une nouvelle fois invitées à ce bel événement. Le Tour de Belgique attire chaque année de nouveaux concurrents qui sont toujours plus forts. Cette année, la catégorie marathon a été remportée par les champions belge de la régularité Eric Piraux et Catherine Monard.

C’est un des événements de l’année que je préfère car les voitures roulent dans bon nombre de configuration différentes avec des parcours de régularité, des épreuves nocturnes des courses de côtés mais aussi des circuits. Bref, une épreuve très diversifiée et assez intensive pour les pilotes mais surtout les copilotes.

Tout les résultats sont disponibles ici

- Advertisement -

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...