Traversée Historique de Toulouse 2018

Xavierhttp://breizhell31.canalblog.com/
Il est le toulousain de la bande. Toujours armé de son appareil, il écume la ville rose et nous fait vivre de nombreux rassemblements mensuels sur place. Il a rejoint News d'Anciennes à l'automne 2016.

À la une sur News d'Anciennes

Citroën Ami, la superdeuche qui a su se réinventer

Alors que l'électrique Citroën Ami est en précommande, c'est le moment de reparler des premières autos du genre. Fruit d'une éternelle volonté...

Dimanche, c’était la Traversée Historique de Toulouse 2018, une manifestation organisée par l’association Méca-Cœur. Cette année, elle était consacrée au Toulouse des années 80. Une nouvelle fois, c’est de l’intérieur que j’ai pu vivre cette balade. Si l’an dernier c’est à bord d’une 2CV que j’avais pu la faire, cette année ce fut à bord d’une Mazda MX5.

Venu assez tôt au point de départ de la traversée, le parking de l’Esmeralda (terrain de jeu habituel du Motors & Café), j’ai pu assister à l’arrivée des premiers participants. Certains étaient même venus dans des costumes d’époque assortis à leur véhicule. Une initiative appréciée !


Avec un peu de retard, vers 10h, le cortège s’est élancé. Il a ensuite rejoint les Minimes, Arnaud Bernard, les grands boulevards avant de faire une halte place Wilson. Puis ce fut le Grand Rond, Saint-Michel, le quartier Saint-Cyprien, Compans Cafarelli avant un retour vers 12h30 allées des Foulques où demeuraient encore quelques participants du Motors & Café. L’occasion d’admirer d’autres belles mécaniques notamment des AC Cobra.

Petite nouveauté, en plus des motos et des voitures, la Traversée Historique de Toulouse 2018 bénéficiait d’un renfort non négligeable de tracteurs agricoles anciens pour le bonheur des petits et des grands. Leur arrivée place Wilson n’est pas passée inaperçue, loin de là ! Il n’y avait qu’à voir le regard des badauds s’éclairer à leur passage pour s’en rendre compte.

Cette Traversée Historique de Toulouse 2018 connut une nouvelle fois un grand succès. Cette année, nous n’étions pas loin des 200 inscrits, sans parler des inscriptions de dernière minute. Cette petite balade dans les rues de Toulouse semble se bonifier d’année en année et l’apport de tracteurs anciens fut vraiment une riche idée. Seul petit regret, l’attitude d’automobilistes trop pressés qui ne jouaient pas le jeu et cherchaient à nous couper la route par tous les moyens. Enfin, rien de bien grave heureusement.

- Advertisement -

Sur le même thème

1 COMMENT

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...