Un beau, et chaud Automania 2018, sous le signe de deux anniversaires

Laurenthttp://www.mct57.org/
Porschiste pur et dur, Laurent est aussi à l'aise avec le volant de son allemande qu'avec son appareil. Il sillonne pour vous les événements de l'est de la France.

À la une sur News d'Anciennes

Citroën Ami, la superdeuche qui a su se réinventer

Alors que l'électrique Citroën Ami est en précommande, c'est le moment de reparler des premières autos du genre. Fruit d'une éternelle volonté...

L’affiche l’annonçait, Automania 2018 a été l’occasion de célébrer les 70 ans de deux icônes de l’automobile: la marque Porsche et la 2CV. Je me suis rendu, au milieu de plus d’un millier de véhicules autour du haras du Moulin à Hanzeling à une trentaine de kilomètres de Metz et de Thionville vers la frontière allemande de Sarrelouis.

Deux imposants espaces étaient donc dédiés pour ces anniversaires. Un parc pour réunir toutes versions de la petite Citroën et, dans un pré, des dizaines de modèles de la marque allemande allant de la Porsche 356 jusqu’à la toute dernière 911 GT2 RS, étaient exposés.


Les allemands, en voisin, étaient venus nombreux malgré qu’une partie n’ait pu prendre connaissance du changement de date. En effet, comme chacun l’a subi, les fortes chutes de pluies des dernières semaines avaient rendu les terrains du haras boueux et impraticables. Le Club Automania 57, organisateur de cet Automania 2018, avait pris la décision de reporter la date d’une semaine pour se tenir le dimanche 24 juin. Malgré la communication par les médias et les réseaux sociaux, tout le monde n’a pu être informé.

Le changement a eu ses côtés positifs puisque le soleil s’était invité au rendez-vous et le domaine avait séché.

Le public a répondu présent pour passer la journée au milieu des voitures et motos de plus de 30 ans ou d’exception. De nombreuses autos américaines occupaient une belle place dans cette fête de la passion de la voiture de collection. Peu de motos étaient de la partie mais, entre autres, quelques belles Peugeot accompagnaient leurs pilotes. Deux anciens tracteurs sont venus faire un tour mais, pris à discuter, je n’ai pas eu le temps de les approcher avant leur départ. Pourtant, ça ne galope pas bien vite, un tracteur ! Une belle série de Mercedes des années 50 avait pris place pour un pic-nic entre amis et admirateurs de ces 300 dont une rare W186 Adenauer cabriolet de 1952.

Bien évidement, de très beaux modèles couvraient les prés d’Automania 2018 mais un modèle particulièrement bien réalisé a attiré l’attention des passionnés. Une Porsche 964 Carrera 2 entièrement refaite à neuf avec un moteur réalésé à 3.8l, une carrosserie couverte d’un viper green typé Carrera RS 2.7, tout comme un aileron canard s’ajoutant à la touche 1973. Contrairement à d’autres réalisations plutôt typées « backdate » comme celle adaptant les capots, pare chocs des 911 classic, ici, la transformation s’arrête là, en donnant justement une touche d’originalité. Première sortie pour la voiture de cet allemand qui ne totalisait que 600 km depuis la sortie de l’atelier. Une deuxième, semblable sera peut-être à découvrir l’an prochain puisque son propriétaire discutait d’une orange en cours de gestation.

En 2019, justement, il fera certainement prévoir plus d’espace pour accueillir les collectionneurs car pour cette édition, le plein fut fait ! Rendez-vous à Manderen, au château de Malbrouck, le 23 septembre pour l’autre manifestation organisée par le Club Automania 57.
A bientôt sur d’autres routes !

- Advertisement -

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...