Une Semaine à la Monterey Car Week : le Concorso Italiano en Images

Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Des fois tout ne se passe pas comme prévu. Nous avons eu un petit souci avec cette série d’article. Mais on va quand même vous faire vivre les deux dernières étapes de notre semaine à la Monterey Car Week. On commence avec le Concorso Italiano.

C’était donc à la mi-août lors de la Monterey Car Week. Après le concours de rue de Carmel, les courses de Laguna Seca et la soirée très hype de Lamborghini, on reste dans l’ambiance italienne.

Ce Concorso Italiano se déroule à la Monterey Bay. C’est un événement d’importance puisqu’il rassemble chaque année entre 800 et 1000 autos italiennes sur un parcours de Golf face à la mer.

Qui dit italiennes… dit Ferrari. Les autos au cheval cabré sont bien entendu présentes en nombre. Le Concorso Italiano en rassemble des dizaines de toutes époques. Les plus anciennes dates du début de l’aventure, les plus récentes sentent encore le neuf et leurs compteurs affichent des kilométrages inversement proportionnels à leur valeur.

Autre marque bien représentée, Lamborghini. Les voitures au taureau étaient elles aussi au rendez-vous. Les plus anciennes, 350 et 400 GT sont bien là, comme les Islero et Uracco. Vient ensuite l’ère des supercars avec les magnifiques Miura évidemment, mais aussi les Countach, Diablo, Murcielago et toute la gamme actuelle. Un  LM002 était également présent. Il était bienvenu alors que la marque se replace sur ce segment. Une exposition très colorée et de grande qualité.

Pour continuer, des Alfa. Moins nombreuses, elles sont tout de même présentes sous le soleil californien. Le Concorso Italino permettait notamment de voir des autos d’avant-guerre et un bel alignement de Spider.

Très peu de Fiat sont présentes. On retrouvera logiquement des citadines mais aussi une rare X1/9 !

Les Maserati sont plus nombreuses et retracent là aussi l’historique de la marque. Plusieurs beau modèles sont présentés au Concorso Italiano.

Enfin on terminera cette visite du Concorso Italiano avec des marques moins en vue. Les Lancia sont de celles-ci avec quelques rares modèles. Les italiennes à mécaniques américaines sont elles bien présentes, tant les Iso que les De Tomaso.

En tout cas cette belle présentation nous ouvrait l’appétit avant le gros morceau de cette Monterey Car Week, le Concours de Pebble Beach.

- Advertisement -

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...