Vosges Classic Rallye, les anciennes attaquent le massif vosgien

Laurenthttp://www.mct57.org/
Porschiste pur et dur, Laurent est aussi à l'aise avec le volant de son allemande qu'avec son appareil. Il sillonne pour vous les événements de l'est de la France.

À la une sur News d'Anciennes

Essai 318IS e30 : Partir en retard pour arriver… en retard

Autant on s’est pas mal baladé en e30 au fil des années, autant on ne vous en a jamais vraiment proposé un...

Le Vosges Classic Rallye est devenu une référence en rallye VHR en seulement neuf éditions. Il fallait avaler 600km au milieu des forêts et des lacs vosgiens durant trois jours.

Alors que je partais en balade dans les Vosges sans but de suivre le Vosges Classic Rallye, mes yeux se sont logiquement détournés vers cette station service où se ravitaillaient deux participants. L’appareil photo n’étant jamais trop éloigné de ma main, je dégaine en m’installant près de ce petit rond-point. Un à un, je vois arriver d’une petite route, une trentaine de concurrents du rallye. Du coup, cette virée s’égaye déjà. Beaucoup de variété mais déjà, je remarque que les Porsche sont bien représentées.

Ce samedi, il y aura plus de 300km à avaler pour ces reines du Vosges Classic Rallye. Le réservoir est donc rempli au taquet et la pression des pneus est contrôlée. De très beaux modèles défilent sous mes yeux dont cette 911 SC Gr.4 aux couleurs de la Gitanes d’Almeras du Monte Carlo 1978. Alors, une évocation ou est-ce celle qui y a vaincu? Après tout ça, place à d’autres sensations car midi approche et mon estomac gargouillant me le fait savoir ! Direction la Bresse et une accueillante auberge sur la route des crêtes.

Oscar Racing avait donc attiré près de 140 participants pour ces trois jours sur les routes entre les Vosges et l’Alsace. Des kilomètres à travers les forêts, à grimper les cols du Vosges Classic Rallye. Les étapes s’articulaient autour de Sainte Marguerite près de la commune de Saint Dié des Vosges.

Une fois rassasié, je redescends le col vers la Bresse pour le départ de l’étape de l’après-midi mais je croise déjà des voitures du Vosges Classic Rallye. Je m’arrête donc dans une épingle assez lumineuse au milieu de la forêt. Les participants se dirigent vers le sommet au milieu des touristes en motos. Il y en a partout! C’est l’occasion de voir rouler des autos à la base pas très sportives comme cette Ritmo 75 ou une Simca 1100.

Il était l’heure de regagner la région d’Epinal pour y poursuivre ma journée de balade. Ce Vosges Classic Rallye a été une agréable surprise sur ce tracé au travers des routes vosgiennes. Rendez-vous bientôt pour d’autres aventures.

- Advertisement -

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...