Vue dans la rue : Citroën Méhari

Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Si on vous a déjà montré des Citroën 2CV vues dans la rue, on a ici pu voir une belle Méhari, dans une sortie de la Deuche Cédélocienne.

Citroën Méhari 1

La Méhari est une icône, à tel point qu’on la détache de plus de en plus de la 2CV classique.
A la base, la Méhari est en fait un micx entre utilitaire et véhicule de loisir. Pour la construire Citroën a pioché dans sa banque d’organe. Pour la plate-forme c’est à la Dyane que Citroën fait appel, le moteur 602 cm³ vient de l’Ami 6, tout comme le train avant et la boîte de vitesse. Le volant vient de la deuche, les essuie-glaces, les roues, les phares avant et le frein à main viennent de la Dyane, les feux arrière du Type H.
Le tout est habillé avec une carrosserie en plastique, un Acrilonitrile Butadiène Styrène fixé sur un double treillis tubulaire.

La voiture est présentée en Mai 1968, elle restera au catalogue jusqu’en 1987. En 78 elle se dote de freins avant à disque, en 79 des cadrans de LN arrivent sur le tableau de bord, en 86 enfin la Méhari Azur et sa carrosserie blanche et bleue gagne le catalogue.

Au final ce sont 144.953 exemplaire qui seront construits. Très recherchée, la voiture a désormais une côte qui est presque inconcevable quand on regarde son but originel.

- Advertisement -

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Nos Anciennes Abandonnées : une R8… ou ce qu’il en reste

Cette fois ce n'est pas Antoine qui nous présente une ancienne abandonnée (les autres épisodes sont par ici). C'est Mathieu qui nous...

Au volant d’une Eden Roc, petit plaisir

Conduire un cabriolet italien, on l'a déjà fait. Mais les Alfa Spider, c'est tellement courant. Alors on va faire plus original. Plus...

Au volant d’une Daf 44, incomparable !

Dernier essai du jour. J'ai le choix. Soit l'AC Bristol, soit une auto qui m'intringue depuis longtemps. J'ai déjà tâté de l'AC...